#HOP2019 // Charléty fait « piste neuve »

Le stade de Paris-Charléty se refait une beauté avant d’accueillir le Handisport Open Paris 2019, les 29 et 30 août prochains. Depuis mars, le stade fait peau neuve en opérant un changement complet de sa piste. Construit au début du XXe siècle, le mythique stade parisien fut pour la dernière fois rénové en 1994.

La Fédération Française d’Athlétisme étant organisatrice des championnats d’Europe 2020 valides, il était fortement recommandé dans le cahier des charges de l’Association Européenne d’Athlétisme de donner un coup de jeune à l’anneau de 400m.

La nouvelle piste, entièrement bleue, sera livrée la première semaine d’août. Elle répondra aux attentes des spécialistes et amoureux de l’athlétisme puisque le revêtement sera en « Mondo ». « C’est une matière plus dure et plus rapide » souligne Olivier Deniaud, entraîneur de l’équipe de France d’athlétisme handisport et ancien directeur sportif du Paris Université Club athlétisme, club résident du stade. « La piste avait fait son temps. Son changement est une très bonne nouvelle pour le HOP 2019, notamment pour les courses en fauteuil qui vont bénéficier d’un revêtement plus approprié, qui va permettre des courses plus rapides et spectaculaires », ajoute Olivier.

C’est dans le 13e arrondissement de Paris, à deux foulées de la Cité Universitaire, que le HOP prend place depuis de nombreuses années. Les travaux permettra à l’édition 2019 de bénéficier d’une installation moderne et encore plus compétitive, sous l’action de la Ville de Paris qui a débloqué un budget de 2 millions d’euros environ pour l’occasion. « La piste avait 25 ans et en vue des championnats d’Europe 2020 d’athlétisme valide, il a été décidé de poser un revêtement neuf identique à celui des Jeux olympiques et paralympiques de Rio en 2016. Tout a été fait en coordination avec la Fédération Française Handisport, pour son HOP 2019, et la Fédération Française d’Athlétisme qui inaugurera la nouvelle piste avec le Meeting de Paris le 24 août », explique Jérémy Charolais, directeur du stade de Paris-Charléty.

Sur le plan technique et spécifique au Handisport, deux changements majeurs ont été apportés aux installations comme l’explique Eric Jaffrelot, directeur de compétition des championnats d’Europe valides 2020, et grand connaisseur des spécificités du Handisport : « Une des aires de réception de saut en longueur a été élargie afin de donner plus de confort aux sauteurs déficient visuels, et dans les cercles de lancers des fixations ont été posées pour installer les chaises des lanceurs assis. Ce sont des changements qui peuvent permettre de pérenniser le Handisport Open Paris sur ce stade mais également d’autres compétitions ».

Avec cette nouvelle piste, les participants du HOP 2019 vont ainsi être accueillis de la plus belle des manières à la fin du mois d’août, mais en retour le public parisien, toujours friand de belles luttes et de chronos qui tombent, attendra des performances à la hauteur de l’événement. La pression monte déjà ! // Renaud Goude

 


A lire également

La Billetterie est ouverte
Marie-Amélie Le Fur : L’athlétisme et les sportifs amputés